XDUNES
Jeudi 13 Décembre 2018

ÉTAPE 8 : ATAR > TIDJIKJA

Jeudi 8 janvier 2004

Liaison : 34 km - Spéciale : 355 km
Total : 389 km

Cette étape plus courte permettra à la caravane du rallye de reprendre son souffle après les difficultés de la veille. Après le départ dans le lit de l'oued Toungad, les concurrents découvriront, à partir de Far Aoun, une piste jamais empruntée jusqu'ici. Après les pointes de vitesse de l'étape précédente, place à la technique, au pilotage et à la navigation entre les passes difficiles à trouver. Le tout dans des paysages à couper le souffle.
Piste assistance : Atar >> Néma 1 535 km.

Récit de l'étape par le Team Xdunes :

" Comme toutes les nuits, nous avons travaillé sur la voiture, filtre à air, petits travaux d'entretien, réglage des phares et longues portées (nous avons un problème de ce côté car l'éclairage n'est pas assez puissant. Une bonne partie des spéciales se font de nuit et la conduite dans les zones sablonneuses n'est pas facile quand on ne voit pas grand chose.
Le début de spéciale nous fait passer dans un oued très sablonneux sur une 30 de kilomètre, le road book indique un passage dans la montagne sur
la droite au kilomètre 45 que personne ne trouve, nous nous retrouvons rapidement une bonne vingtaine à rechercher ce foutu passage. Manifestement, il y a une erreur dans le road book.
Nous discutons avec Rémy quand, tout à coup, un bruit mécanique vient troubler notre discussion, la boîte de vitesse vient de lacher, plus exactement la troisième qui est la plus sollicitée (nous roulons souvent en 3 car c'est à cette vitesse que se négocient pas mal de passages et que nous pouvons exploiter la puissance du moteur.
Petit diagnostic rapide, les autres vitesses ont l'air de fontionner correctement, coup de téléphone satellite à G BENEVENT pour confirmation du diagnostic, nous devons rapidement faire un choix, soit continuer en utilisant la 1ère et la 2ème avec le risque de tout casser et laisser le 4X4 SUR PLACE ou abandonner. Ce soir au bivouac nous n'avons pas d'assistance (étape sans assistance, le camion engagé en course n'a pas la boîte de vitesse et, de plus, n'est plus en course car D. Bethoux a été rapatrié en France avec une fracture d'une cervicale suite à une série de cabrioles avec le camion qui à fini arrêté net à plus de 80 dans des petites dunes de sable.
Nous allons rester une bonne heure à discuter, abandonner ici nous fout les boules. Le risque de perdre le véhicule est néanmoins très important, nous sommes de plus dans un pays que nous ne connaissons pas, sans contact local pour éventuellement traiter un transport du 4X4. Après analyse, nous optons pour continuer. Nous savons que la nuit va être longue car sans 3ème, nous ne pouvons pas rouler à plus de 30/50 km/h, la journée va être longue, nous aurons le temps d'admirer le paysage. Nous enchaînons les passages très cassants et des zones de sable, la boîte de vitesse à l'air de tenir, sans trop essayer de passer la 4ème.
Des zones de fesch/fesch (une poussière très fine et opaque) sur des kilomètres, tout à été remué par les autres véhicules (moto, camion et 4x4). A certains moments,
nous avons tellement de poussière dans l'habitacle que nous roulons les portes ouvertes dans les zones plus dégagées pour pouvoir respirer.

Après avoir franchi deux ergs, nous voilà devant le dernier. On aperçoit des véhicules qui essayent de monter par un passage qui nous semble impossible à franchir.
Nous n'avons plus de phares et de longues portées, pas facile de trouver un autre passage. Au premier essai, nous allons échouer à quelques mètres de la partie où nous pourrions repartir pour continuer le franchissement. Il nous faudra une bonne heure pour arriver à passer tellement le sable à été remué.
Il est minuit et il nous reste encore 60/70 km pour arriver. C'est à 15 km de l'arrivée, sur une mauvaise piste (une bonne partie des concurrents se sont trompés) que nous tombons en panne de gas-oil, (journée galère) 10/15 mn nous voyons un camion au loin, qui lui aussi va se tromper de piste et par la même nous sauver en nous permettant de syphonner 20 litres de gas-oil.
L'arrivée sera un véritable reconfort, il est 4H30 du matin.
Demain il faudra choisir : continuer sur une spéciale annoncée très très dure et longue (750 km), avec notre problème de boîte. Nous consommons entre 50 à 70 litres au 100km, ce qui rend presque impossible de repartir.
La nuit porte conseil.......... "

Etape 8 :
ATAR > TIDJIKJA
Classement étape : environ 75 ème

Classement général :
( Résultats non à jour )


L’équipe N° 468 ( Jean-françois BONVIN, Denis BETHOUX, Christophe GIRARD ) / Camion Renault Kerax /
Denis Bethoux souffrant de douleurs aux cervicales, a été contraint ce matin à abandonner et devrait être rapatrié par précaution.
Le règlement n’autorisant pas à l’équipage de poursuivre en course à deux,

Ils continuent néanmoins le rallye en tant que camion d’assistance.
XDUNES - La Révollière 38134 Saint Julien de Ratz - Tél./Fax : +33 (0)4 76 56 34 04

logo par Graphster - www.graphster.com